The truman show, un portrait du spectateur The Truman Show est un film réalisé par Peter Weir et distribué en 1998. Dans ce long-métrage on suit de près la vie d’un homme simple, Truman Burbank qui est malgré lui la star d’une télé-réalité. Ce film, sorti à la fin du XXème siècle en dit beaucoup sur une société qui est en train de se développer.

Un peu d’historique : la première télé réalité voit le jour en 1971 aux Etats-Unis et raconte l’histoire d’une famille divorcée. Aujourd’hui, les télé-réalités sont omniprésentes sur nos différentes chaines de télévision, c’est même devenu pour certain un rituel de suivre chaque saison, mais aussi d’en suivre les acteurs (comme des « stars » à part entière). La vie d’autrui, tout comme dans The Truman Show, devient spectaculaire car elle n’est pas la notre.
Dans ce film, le personnage principal est, depuis toujours, dans une ville fictive, il joue/vit dans un studio et tous les personnes qui l’entourent (parents, épouse, amis) sont des acteurs payés pour jouer ce rôle. En bref, le réalisateur a mis en scène un microcosme orchestré. Plus l’intrigue avance, plus Truman Burbank se rend compte que sa vie n’est que fiction (trop déterminée). Les caméras cachées sont de plus en plus visibles dans le champ et son regard se dirige de plus en plus vers elle.

A la fin du film, c’est par la mer que Truman (l’homme vrai bien-sûr) va s’échapper. J’aime beaucoup cette métaphore car j’ai l’impression qu’elle fait référence même à l’histoire de l’Amérique (comme une sorte de miroir introspectif représenté par l’eau). En effet, c’est par l’océan que les européens ont découvert l’Amérique. Pour certain, ils fuyaient quelques choses pour vivre mieux ensuite. Ici c’est la même chose. Le « réel » où les masses sont accro au Truman Show. 

Quelques questions : Le monde-vrai est-il plus beau ou/et excitant que le microcosme fictionnel de Truman? D’ailleurs, on ne peut pas le savoir car le film se termine sur une fin ouverte ou Truman rentre dans l’univers du vrai. Univers bien sûr qui est encore filmique et diégétique pour nous, spectateur.
Ainsi, le réalisation Peter Weir réalise ici une belle analyse de la société occidentale en elle-même sous forme d’une mise en abîme. Dans ce film, il met en place des questionnements intemporels sur notre société moderne : Qu’est-ce qu’une télé-réalité? Etre conscient d’être filmé, est-ce être acteur? Enfin, notre réel est-il dicté de la même manière que l’on dicte une mise en scène (par les écrans, par la télévision, par les discours..?)

Ces acteurs actifs, ne seraient-ils pas plus vrai que les spectateurs passif?

Plus qu’une fiction, The Truman Show nous fourni une véritable oeuvre réaliste dans un cadre où tout est faux. J’appuierai mes propos très prochainement dans un article sur une série que j’aime beaucoup : Black Mirror.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s