Bonjour Saaeva, je profite de ton article pour ajouter des éléments à ta réflexion.

Je suis d’accord avec toi sur beaucoup de points, notamment sur les différents scénarios créé autour du sauvetage d’une femme impuissante en détresse ou encore la représentation des personnages féminins trop souvent sexualisé.

J’ai demandé à mon amie « Cerizz » (joueuse professionnelle de Counter Strike :Global Offensive, championne du monde 2014 avec 3DMAX et aujourd’hui sous les couleurs du maillot LDLC) de me parler de son parcours e-Sportif depuis ses débuts jusqu’à aujourd’hui.
Elle fait référence deux réactions différentes suivant les profils des joueurs contre qui elle jouait. La première était un étonnement particulier qui donnait suite a une demande d’ajout de contact car il était impressionnant de jouer contre une « vraie fille ». La seconde bien moins appréciable s’en suivait d’insulte, je cite «Little kid» par le fait d’une voix aiguë ou bien plus sexiste et méprisant comme «retourne faire la cuisine» ou encore « tu es une fille, tu es nul». D’autres comportements ont étés remarqués comme une non-prise au sérieux de l’adversaire féminin en utilisant des armes différentes pour s’amuser.
Ces comportements sont inacceptables et immatures et ne devrait pas être présent dans le jeu vidéo. Cependant ces comportements sont de moins en moins présents du fait de l’augmentation du nombre de femmes sur ces jeux vidéo.
Dû à ces comportement, selon Cerizz, «Les filles préfèrent faire de la compétition entre filles». Alors nous pouvons nous poser la question : Pourquoi ?

Dans un premier temps par soucis de différence de niveau. En effet le niveau des garçons en compétition (donc en équipe) est très largement supérieure à celui d’une femme. Cela s’explique par la différence d’expérience et d’implication. L’expérience du fait que les jeux vidéo ont majoritairement été abordés et pratiqués en compétition par la gent masculine.
L’implication ? D’après Cerizz, les filles qui jouent à haut niveau voient CS:GO comme un loisir et non comme un travail ou une activité professionnelle même si plusieurs équipes féminines vivent aujourd’hui du jeu vidéo.

La seconde chose vient surement du style de jeu féminin qui est très différent des hommes. La rapidité d’action, la vision de jeu et autres critères internes au jeu font très fortement varier le niveau d’une équipe.

La dernière question que j’ai posé à Cerizz est penses-tu qu’une fille peut être aussi forte qu’un garçon même avec le retard accumulé ? Sa réponse est évidente que « Oui, et c’est déjà le cas pour certaines ».

Enfin pour revenir à la représentation de l’image des femmes dans les jeux vidéo, je pense que celle-ci est due au fait que majoritairement, (et de moins en moins heureusement) c’est les hommes développent et créent les personnages féminins par rapport à l’image d’un fantasme d’une fille sexy. C’est le cas pour la licence Tomb Raider mais aussi pour les créateurs de skin pour le jeu League of Legends et bien d’autres.

Article concerné : https://saevasite.wordpress.com/2017/02/19/les-jeux-videos-et-la-representation-de-la-femme/

Merci à Cerizz pour son interview : https://twitter.com/LDLC_CERIIZZ

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s